Domaine Taliqua
Institution canadienne d'apprentissage de la magie des éléments
Domaine Taliqua Institution canadienne d'apprentissage de la magie des éléments
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Go to
Domaine Taliqua Index du Forum -> Domaine Taliqua -> Feuilles de personnages

[FP] Yslena Chensai

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yslena Chensai
Elèves de l'Air


Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 9
Localisation: Quelque part à Taliqua
Féminin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 15 Nov - 12:04 (2009)    Sujet du message: [FP] Yslena Chensai Répondre en citant
Prologue

Nom : Chensaï
Prénom : Yslena
Age : 12 ans
Date de Naissance : 21 Mars 1997, jour de l’équinoxe de printemps


Premier Chapitre

Caractère :
Yslena est une jeune enfant calme, d’humeur toujours égale, pondérée et souriante. Elle n’a jamais un mot plus haut que l’autre quand elle prend la parole, ce qui arrive d’ailleurs fort rarement. En général, elle se contente d’écouter, avec toujours cet air doux au visage. Pourtant, quand on pousse plus loin, ou quand on la pousse à bout, le calme laisse place à un caractère passionné et volontaire, emporté même.

*Qualités* Yslena est travailleuse et passerait volontiers tout son temps enfermée dans une bibliothèque. Elle est serviable et toujours prête à se couper en quatre pour autrui.

*Défauts* Rêveuse, elle oublie souvent ce qu’elle avait commencé à faire.

Aime/Aime Pas : Elle n’en a pas vraiment idée… Elle aime simplement vivre… Quand à ce qu’elle n’aime pas, elle aura tout son temps pour le découvrir.

Physique : Une image vaut souvent mieux qu’un long discours… Et à voir cette photo, il lui est difficile de cacher le sang de vélane qui coule dans ses veine, seul héritage qu’elle a de son père…

Troisième Chapitre

Histoire :

Petite enfance :
Pour ceux qui auraient lu entre les lignes, méfiez-vous des apparences. Non, Yslena n’est pas le fruit d’un viol. Mais la société à laquelle elle appartient possède encore certains préjugés, et le mariage arrangé en fait partie. C’est ce que durent subir Elora et son époux d’un jour. Oui, d’un jour, ou plutôt d’une nuit si l’on veut être juste. Son père profita des charmes de sa mère une nuit et disparut sans laisser de traces, fuyant ce mariage qu’il n’avait pas désiré. Vivant au sein d’une famille extrêmement religieuse, elle ne put se défaire de son fardeau et ainsi naquit Yslena. L’enfant de la honte, la honte d’être abandonnée lors de sa nuit de noce, la honte d’être considérée comme une piètre épouse et une faible femme, ce qui n’était pas rien pour des familles comme les leurs.
Comme vous pouvez vous l’imaginer, les premières années furent difficiles. Et sans les bons soins de sa grand-mère, Yslena n’aurait sans doute pas été bien loin dans la vie. Sa mère ne s’occupait pas d’elle, ne voulait pas la voir, refusait de lui parler… Elle l’aurait reniée si la encore sa religion n’avait pas adouci sa conduite.

Enfance :
L’enfance d’Yslena a été marquée par un fait capital : la naissance d’une double personnalité. Une fois sa grand-mère décédée, elle s’est retrouvée seule avec sa mère qui n’avait point changé de sentiment à son égard. Et la jeune fille n’aidait en rien à ce que sa mère puisse réviser son jugement : d’un caractère fier et affirmé, elle la défiait sans même s’en rendre compte, laissant sa nature parler pour elle. Pourtant alors qu’elle avait 7 ans, des voisines étant venues prendre le thé avec sa mère, elle surprit une conversation de ces dernières après avoir été exilée de la vision maternelle. Elle ne saurait aujourd’hui se rappeler les mots exacts, mais après cela, elle changea du tout au tout. L’enfant passionnée était maintenant devenue soumise, presque servile. Elle ne parlait plus, ne bougeait plus… Tant et si bien qu’elle était presque devenue invisible aux yeux de sa mère qui la laissa après cela en paix. Mais les choses n’allaient pas durer ainsi, comme l’on peut s’en douter…

Découverte de la magie :
Et ce fut la découverte de la magie qui ranima l’horreur de la mère pour la fille. On murmurait depuis déjà des années que l’enfant n’était pas normale : tantôt trop passionnée, tantôt trop fade… et puis ces papillons qui accouraient à tire d’aile vers elle dès qu’elle mettait le pied dehors… mais jusque là Elora n’avait pas pris la mesure de l’étrangeté de sa fille, il faut dire qu’elle lui accordait bien trop peu d’attention pour cela.
Un jour ou sa mère recevait des gens qui devaient être d’une certaine importance, Yslena se vit cloitrer dans la maison, à devoir faire bonne mesure. Mais ses yeux se tournaient sans arrêt vers la fenêtre d’où l’on apercevait le jardin ou des myriades de papillons butinaient gaiement un buddleia. Yslena aurait tout donné pour être avec eux et sentir le vent sur son visage. Elle ferma un instant les yeux et entendit des hurlements autour d’elle, des cris de frayeur et d’horreur. Rouvrant les yeux, elle découvrit que toutes les babioles accumulées sur les étagères de sa mère avait pris vie et se dirigeait vers la fenêtre afin de l’ouvrir et de libérer la jeune fille. Muette de stupeur, elle tourna son visage toujours égal vers sa mère qui faisait de grands signes de croix en clamant que le Diable habitait sa fille. Les invités eux s’enfuirent en courant et il m’est avis qu’ils ne mirent plus jamais les pieds dans l’humble demeure des Chensaï.

Après cela, sa mère décida de l’envoyer en pension, le plus loin possible. Et c’est alors qu’elle cherchait l’endroit idéal qu’arriva la lettre de Poudlard. Sans même chercher à comprendre, voyant qu’un établissement était désireux de la débarrasser de son encombrant fardeau, elle signa tous les papiers et fit les valises sans remords. Yslena elle ne dit rien comme à son habitude et accepta son sort en silence. Ainsi, elle prit le Poudlard Express et arriva à l’école. Elle y passa une première année plutôt calme, à découvrir le monde et à se découvrir. Cependant, le directeur de cet incroyable établissement remarqua rapidement que la jeune demoiselle possédait des dons bien particuliers, et que Poudlard n’était pas le meilleur lieu pour lui permettre d’évoluer convenablement. Dès cet instant il fit en sorte de faire germer dans l’esprit de la mère d’Yslena une raison à son transfert. Et comme peu de personnes peuvent résister à Albus DUmbledore, Elora Chensai désira rapidement envoyer sa fille dans une autre pension, et ce fut Taliqua qui fut choisit.


Penchant vers un élément:
Il n’est pas difficile de voir que le vent accompagne Yslena dans chacun de ses mouvements, la rendant plus légère et douce que le zéphyr.
_________________


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Dim 15 Nov - 12:04 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Domaine Taliqua Index du Forum -> Domaine Taliqua -> Feuilles de personnages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template/Skin (ChunkStyle) by ©Russellc (TheChunk.no-ip.com)
Best viewed in Mozilla Firefox 0.8
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com